Advertisement
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail

Leon DANCHIN
Voir notre collection disponible de cet artiste ici.
France
1887 - 1938
Art Deco

DANCHIN Leon

Léon Danchin est né à Lille le 21 juin 1887. Décédé le 4 août 1938 à Bergues. C'est un peintre, lithographe, graveur et sculpteur animalier français.
Il est attiré dès son plus jeune âge par le dessin et la chasse qui deviendront ses deux passions.
Après une formation de sculpteur chez deux grands maîtres à Lille, il se consacre plus spécialement à l'aquarelle.
Sa vie professionnelle sera momentanément interrompue par le guerre de 1914 - 1918 où il sera appelé.
De retour à la vie civile, les joies de la chasse et les études d'animaux rythment ses journées.
Très connu du grand public dans le monde entier pour ses gravures cynégétiques.

Son père Albert a repris la fabrique de tissage familiale. Sa mère Marguerite, maîtresse de maison accomplie, reçoit fréquemment dans la grande demeure de Lille. Depuis des siècles, le berceau de la famille Danchin se situe dans le Nord de la France, à Anchin dans le Hainaut d’où l’origine du nom. Outre l’attachement au Nord, les Danchin ont en commun la passion des animaux. Le grand père puis le père de Léon Danchin sont des chasseurs passionnés et très tôt Léon Danchin va observer les attitudes des nombreux chiens de la famille et en fera des croquis puis des esquisses. Il s’inscrit aux beaux arts de Lille et devient élève dans l’atelier du sculpteur Jean Joire qui lui enseigne l’étude des chevaux et des chiens. D’abord sculpteur, Léon Danchin enverra plusieurs bronzes aux salons des artistes français de 107 à 1911. En rentrant de la guerre, il se fiance avec Simone Meesemaecker et l’épouse en 1919. L’artiste sculpte encore sur commande mais s’intéresse de plus en plus au dessin. Il rencontre alors le meilleur éditeur d‘estampe parisien de l’époque Monsieur Devambez. Pour plus de facilité de travail, la famille se rapproche de Paris et habite Chantilly ou Léon Danchin dessinera toute sa série sur les chevaux tirée en lithographie chez Devambez. Ses premières œuvres rencontrent tout de suite un vif succès et se vendent très bien en France mais aussi en Belgique, aux Etats Unis et en Angleterre. ayant le mal du pays, les Danchin déménagent à nouveau et s’installent à Bergues, dans le Nord ou Léon Danchin chasse du matin au soir, tous les jours. C’est pendant cette période que Léon Danchin va dessiner les scènes de chasse qui feront sa célébrité. Comme tout bon chasseur c’est d’abord au travail du chien qu’il s’intéresse. Il a maintenant un style reconnu et s’intéresse depuis longtemps au travail des maîtres japonais Toyokuni, Hiroshige, Hokusaï entre autres, il s’en inspire pour l’élaboration des décors de ses gravures de chasse (roseaux, arbustes miniatures,…).


Bibliographie:

1928 à 1932 Almanach du Chasseur (couvertures illustrées).
1951 Tous les secrets de la chasse et du tir de chasse QUEUE, TETE... PAN ! Eugène-Louis BLANCHET. Publié aux Collections Universelles, Paris, 165p.
2001 Léon DANCHIN Animalier. Catalogue de l’œuvre de Léon Danchin publié par les éditions Montaut, 88p. Produit en édition limitée, cet ouvrage nous fait découvrir l'homme, l'artiste, le chasseur, à travers une multitude d'illustrations qui réjouiront ses nombreux admirateurs. Comprend une biographie de l'artiste et une large représentation de son oeuvre, plus de 200 illustrations couleurs. Différentes formes des signatures de l'artiste. En fin d'ouvrage catalogue des retirages disponibles de nos jours (voir: LDancZLR201b et version anglaise LDancZLR201a)

Film: Impression d'une gravure contemporaine de Danchin.

 

 

 


 
< Précédent   Suivant >
RocketTheme Joomla Templates