Advertisement
Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Jean CARZOU
Voir notre collection disponible de cet artiste ici.
Syrie
1907 - 2000
Surréalisme
CARZOU Jean

1907 Naissance de Carzou
1930 Première exposition au Salon des Indépendants
1939 Première exposition particulière à Paris
1957 Exposition "l'Apocalypse", Paris
1958 Exposition "Escales", Paris
1959 Première exposition à New York chez Wildenstein
1963 Exposition "Lumière d'été", Paris
1986 Inauguration du Musée Carzou à Vence
2000 Décès de Carzou

Son oeuvre a été récompensé par de nombreux prix :
Prix Hallmark en 1949-52-55
Grand Prix de l'Ile de France 1954
Prix de l'éducation Nationale du Japon 1955
Grand Prix de la biennale de Bruges 1955

Réalise de nombreux décors pour le théâtre et l'opéra
Son oeuvre gravée et lithographiée est très importante et a donné lieu à l'édition d'un catalogue raisonné.

Carzou a illustré de nombreux ouvrages de bibliophiles : Hemingway, Audiberti, Camus, André Maurois, François Mauriac, Jules Verne, Rimbaud, Shakespeare, etc...

Ses toiles se trouvent dans de nombreux musées : Musée National d'Art Moderne, Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris, Musées de Rouen, Marseille, Le Havre, Le Caire, Alexandrie, Kansas City, Adelaïde, Djakarta etc...

Des lignes, des multitudes de lignes, toujours admirablement maîtrisées et qui pourtant se frôlent, s'incurvent, se croisent, se superposent, s'espacent, s'arrêtent, s'amusent ou se torturent sur des fonds admirables où les camaïeux ont des mouvances fascinantes, le crayon de Carzou où la pointe commence ses mouvements aérés d'où va naître, belle et pure, l'image d'un paysage aimé, d'un être attachant.
Artiste sensible, Carzou quitte sans cesse le monde du réel pour celui du rêve. Sa palette, parée de tons raffinés, anime et magnifie chacune de ses compositions. Poète visionnaire, il donne son interprétation très personnelle de sa perception du monde.
Carzou a su se former un style bien à lui, reconnaissable entre tous dans son écriture et dans l'univers qu'il crée. Il est de ces poètes qui transmuent les choses sur lesquelles se posent leur regard. Il n'invente pas un monde, il transforme celui où nous vivons. Le temps est arrêté, suspendu en quelque sorte, figé dans une lumière inconnue, venue de partout et de nulle part. Le crayon du lithographe se transforme dans sa main en une baguette magique de sorcier poète.
Intemporel, loin des modes, l'écriture et l'univers très personnels de Carzou risquent de durer encore longtemps lorsque bien des oeuvres avangardistes auront depuis longtemps disparu.

 

 


 
Suivant >
RocketTheme Joomla Templates